ARCHIVÉE - Le programme

Cette page Web a été archivée dans le Web

L'information dont il est indiqué qu'elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Information : Nous transférons actuellement nos services et renseignements sur Canada.ca

La section concernant les munitions explosives non explosées (UXO) est déménagée. Notre site Web actuel demeurera disponible jusqu'à ce que la transition à Canada.ca soit terminée. Veuillez consulter le nouveau site pour obtenir les renseignements les plus à jour et modifier vos favoris en conséquence.

Le but du programme est de protéger le public des risques posés par les UXO.

L’acronyme UXO signifie munitions explosives non explosées, de vieilles bombes qui n’ont pas explosé ou qui n’ont pas fonctionné comme prévu.

Des UXO pourraient être présentes sur des centaines d’anciens sites militaires partout au Canada. Plusieurs de ces munitions ont servi à l’entraînement et aux essais d’armes pendant différents conflits comme les deux guerres mondiales ou la guerre de Corée. Un ancien site contenant des UXO est une propriété dont le MDN était le propriétaire, le locataire ou l’utilisateur, mais qui n’est plus dans les registres du ministère et pour laquelle il peut exister un risque potentiel d’UXO lié aux activités passées du ministère.

Voici comment le programme des UXO et des anciens sites travaille avec les communautés environnantes pour réduire les risques de blessures et de décès liés aux UXO :

  • il amasse et interprète des données historiques sur chaque ancien site;
  • il mène des entrevues et effectue des visites du site pour en confirmer les données historiques;
  • il conduit des levers de confirmation sur les sites où la présence d’UXO est probable; et
  • il établit et met en œuvre des stratégies d’atténuation et de gestion des risques, par exemple en enlevant les UXO, en posant des panneaux, en tenant des séances d’information publiques, en organisant des programmes d’éducation dans les écoles, etc., afin de réduire les risques pour le public, là où la présence d’UXO a été confirmée et là où il existe un risque potentiel pour le public.